HPV (Human Papilloma Virus)

Introduction (MIS A  JOUR LE 21 JUIN 2017)

  • L’infection par le papillomavirus humain (HPV) est à l’origine du cancer du col de l’utérus et de condylomes acuminés

  • La famille des virus HPV comporte des génotypes à haut risque oncogènes dont les 16,18, 31, 45 etc…les 16 et 18 sont responsables de 70% des cancers du col; et des génotypes à bas risque oncogènes dont les 6,11 etc…qui sont responsables de 90% des condylomes

  • La transmission de l’HPV se fait dès le début de l’activité sexuelle.

  • La vaccination représente une prévention primaire du cancer du col de l'utérus

  • Le dépistage par frottis garde toute sa place (prévention secondaire)

 La vaccination est recommandée pour toutes les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans. La vaccination est d’autant plus efficace que les jeunes filles n’ont pas encore été exposées au risque d’infection par le HPV. L’une des doses de la vaccination contre les infections à papillomavirus humains peut être coadministrée notamment avec le rappel diphtérie-tétanos-coqueluche-poliomyélite prévu entre 11 et 13 ans ou avec un vaccin contre l’hépatite B, dans le cadre du rattrapage vaccinal.

Par ailleurs, dans le cadre du rattrapage vaccinal, la vaccination est recommandée pour les jeunes filles et jeunes femmes entre 15 et 19 ans révolus. 

Cette vaccination peut être effectuée indifféremment avec l’un ou l’autre des deux vaccins existants. Cependant, ces deux vaccins ne sont pas interchangeables et toute vaccination initiée avec l’un d’eux doit être menée à son terme avec le même vaccin.

La vaccination contre les papillomavirus humains est proposée aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) jusqu’à 26 ans.

Chez les jeunes filles et les jeunes femmes non vaccinées antérieurement, le HCSP recommande d’initier la vaccination par le vaccin nonavalent qui sera prochainement disponible

Epidémiologie  

Le cancer du col de l'utérus représente la 3ème cause de mortalité par cancer chez la femme dans le monde

En France, en 2000, on dénombre :

Le vaccin

Deux vaccins sont disponibles en France :

Gardasil®, Tétravalent (Sanofi Pasteur MSD)

Composition :

 

Mode d'administration :

Voie d’administration intra-musculaire (sous-cutanée non évaluée)

Conservation:

A conserver au réfrigérateur entre +2°C et +8°C, ne pas congeler.

Cervarix ®, Bivalent (GSK)

Composition :

Mode d'administration :

Voie d’administration intra-musculaire

Conservation :

A conserver au réfrigérateur entre +2°C et +8°C, ne pas congeler.

 

 

Efficacité

Effets indésirables

Lien vers le bulletin Infovac 2014

  • Les effets indésirables locaux sont significativement plus élevés  dans le groupe vacciné que dans le groupe placebo

  • Une réaction fébrile peut être rapportée dans plus de 10% des cas

  • Les effets indésirables graves ou inattendus doivent être déclarés au réseau national des 31 centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV)

  • http://www.sfpediatrie.com/actualite/vaccination-contre-les-infections-%...

Contre-indications

Il existe une contre-indication à la vaccination en cas de :

Hypersensibilité après une première dose de vaccin

Précautions d'emploi

Aucune précaution d'emploi spécifique

Associations

L'association avec le vaccin hépatite B est possible en deux sites d'injection séparés
Associations

Grossesse

Aucun signal relatif à la sécurité du vaccin n'a été détecté lors de l'administration de Gardasil® pendant la grossesse. Cependant, les données sont insuffisantes pour recommander l'utilisation de Gardasil® pendant la grossesse.
Grossesse

Prématurité

Sans objet